Le forum de FACreeper à propos du serveur et des vidéos à venir
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion
Votez pour mon serveur sur McServ.org
Le serveur est maintenant en 1.6.2!

Partagez | 
 

 L'aventure de Jace

Aller en bas 
AuteurMessage
Mrjeje
Dieu
Dieu
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 22
Localisation :

MessageSujet: L'aventure de Jace   Mar 9 Juil - 22:50

Cette histoire se déroule après la victoire initiale contre le songeur. Enjoy!

Chapitre 1
- Bon un autre! Que puis-je faire pour vous comme si je ne le savais pas déjà.
- J’aimerais rencontrer l’enfant prodige.
- Qu’est-ce que je disais, ils veulent tous voir cette fille! Je serai votre guide.
- Cette fille?

Après avoir défait le songeur, le groupe s’était séparé. Chacun était retourné auprès de ses proches sauf Jace. Selon lui, ses proches n’étaient non pas sa famille, mais ceux de sa race. Accompagné par son félix, Jopih, parfois habité par Hubrus, il avait cherché longtemps, très longtemps. Pendant vingt ans, Jace se déplaça de village en ville en empire puis encore en village pour trouver ne serai-ce qu’un signe d’un seul individu de la même race que lui. Il avait enfin trouvé un indice : dans ce village, on racontait les exploits d’un (apparemment d’une) enfant prodige capable de se téléporter sur de courtes distances et de léviter. C’étaient les signes distinctifs d’un mage de l’espace et n’importe quel autre corps qu’un corps eumis serait automatiquement détruit par cette magie. Il a eu des curieux, de malheureux curieux. Très peu de femmes avaient cependant la capabilité de se téléporter, ce sort étant pour une raison plus facile à exécuter pour un homme.

Tout cela pour dire que lorsque que Jace apprit que l’enfant prodige était une fille, il était assez étonné. Il le fut encore plus lorsqu’il la rencontra. En fait, il ne lui fut présentée, elle était tapie derrière les maisons et, vu son accoutrement, était en train de filer de chez elle. Alors que celui qui l’accueilli dans le village ne vit rien, Jace la vit. Elle le regardait, assez surprise de voir ce personnage et surtout certaines parties de son équipement, en particulier son épée étrange qu’il avait sur le dos, ces gants fait d’un matériel assez spécial ainsi que son étrange petit animal. Il avait l’air d’un jeune homme de 20 ans, pas beaucoup plus vielle qu’elle. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que Jace avait entre 30 et 40 ans. La longévité accrue des Eumis lui donnait cependant un air plus jeune d’un point de vue humain. Lorsqu’elle vit son regard mystérieux elle sursauta. Ils se fixèrent pendant un moment puis Jace lui fit un clin d’œil et fit comme si il n’avait rien vu. Il l’avait reconnu. Même sans jamais ne l’avoir vue auparavant, il savait que c’était elle. Il avait remarqué sa chevelure assez marginale. Ce genre de petits jeux l’amusaient. Il se demandait pourtant pourquoi elle s’enfuyait de chez elle. Il comprit lorsqu’il arriva devant la maison.

L’avare père de cette jeune femme avait fait de sa fille une attraction et profitait entièrement du profit. Elle était donc la plupart du temps confinée chez elle. Si Jace avait appris quelque chose de son aventure c’était qu’un règlement, féroce qui plus est, n’est qu’un défi à le briser. La meilleure partie de la chose est la réaction de l’émetteur dudit règlement. Du moins, selon Jace. Toujours est-il que Jopih était en train de cracher à l’affiche des tarifs. Hubrus venait de prendre possession de son corps pensa Jace, pensée qui fut confirmée par une parole qu’il entendit dans ses pensées :

- C’est pour cela que je n’aime pas trop les humains! Une véritable insulte à notre peuple! Faire une attraction d’une nature! C’est comme si tes parents aurait fait une attraction du fait que tu aies des ailes et des cornes!»
- Ils auraient pu!» dit Jace à voix haute.
- Tu vois ce que je veux dire.»

- Qui ça ils? De quoi parlez-vous?» dit son guide en le regardant fixement dans les yeux. Jace avait définitivement encore de la difficulté à s’exprimer dans ses pensées.
- Ce n’est rien» répondit Jace en détournant son regard.
- Un gars bizarre qui veut rencontrer une fille bizarre. Ça ferait un beau couple ça!» marmonna le guide en se tournant.
- Attends un peu, je vais chercher le père.» dit le guide en entrant dans la maison.

Jace attendit là où le guide lui dit. Il avait hâte de voir la réaction du père. C’était en fait la seule raison pour laquelle il avait continué son chemin. Il prit ce moment pour réfléchir. Si cette fille était à la moitié de la distance entre chez elle et la porte du village, il devait pouvoir calculer la distance qu’elle a pu parcourir si seulement il savait le moment auquel elle était partie. Si seulement…

- Six minutes qu’elle est plus là! Elle était là au milieu du salon et elle a disparu!» dit en sanglotant une voix plutôt grave qui devait être celle du père.
- Voyons, voyons! Je vais la retrouver comme toutes les autres fois.» répondit le guide, le prenant en pitié.
- Elle reviendra par elle-même, elle n’as nul part où aller, mais tu m’amènes un client et je ne peux le servir. C’est ÇA qui est triste…»

Quel salaud. Peu importe, ça fait trois minutes pour la moitié du village. Il était indéniable qu’elle était sortie si elle avait continué. Sans le guide, elle a très bien pu aller plus loin. Le temps presse donc. Pensait Jace.
- Excusez-moi messieurs!» dit Jace d’une voix forte.

Le père de la mystérieuse fille n’avait à première vue pas l’air d’un avare. Il avait les cheveux noirs avec une moustache assez épaisse mais une barbe bien taillée. De taille moyenne, plutôt musclé, il portait des vêtements bien modestes.

- Elle n’est pas là. Revenez plus tard. Je vous ferez mais j’espère que vous reviendrez!» dit le père d’une voix empreinte de nervosité.
- Ne vous en faites pas. Ce sera tout simplement plus facile ainsi.» répondit Jace.
- De quoi parlez-vous?» dit le père cette fois-ci consterné.

Jace esquissa un sourire.

- J’aimerais vous expliquer mais le temps presse. Dites-vous que votre fille mérite bien mieux que d’être cloitrée à longueur de journée. Je vais de ce pas l’amener ailleurs.

L’expression du père passa de la consternation à la colère. Il prit Jace par le bras et le plaqua contre la porte.

- Je vous empêche de lui faire quoi que ce soit!» dit-il.
- On veut faire l’épreuve de force mmh?» répondit doucement Jace.

Sur ce, il prit son agresseur par les épaules et le plaqua au sol sans forcer ou du moins c’est ce qu’il laissait paraître.

- Écoute-moi ordure! Ta fille est la première partie d’un plan visant la renaissance d’un monde disparu. Tu aurais du bien la traiter au lieu de la mettre en cage comme un vulgaire animal!

Apeuré par la force de son adversaire et de ses paroles le père dit d’une voix implorant la pitié :

- Il reste que c’est ma fille! Je l’aime, je veux la revoir! Tu es sans cœur de me l’enlever ainsi!
- Oh je peux te dire que tu méprises ta fille. Pour ce qui est de la revoir, il y a de grandes chances que tu la revoies. Je ne vais pas lui faire du mal, mais elle va pouvoir faire mal.

Jace se releva. Il entendit dans sa tête :

- Je crois que tu y es allé un peu fort.
- Il faut bien que je m’amuse de temps en temps» dit Jace à voix haute sans se soucier que les autres l’entendent. Il se retourna vers le guide et le père qui le regardaient l’un apeuré, l’autre impuissant.
- Je crois que je vais y aller maintenant. J’espère bien que je n’ai pas perdu trop de temps. Il faut que je rattrape cette gamine.

Jace fit apparaître ses ailes et ses cornes. Jopih vint à ses côtés.

- Que les Dieux te maudissent!» hurla le père.
- C’est déjà fait.» répondit Jace avant de décoller, Jopih à ses côtés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facreeperforum.jtkc.org
Mrjeje
Dieu
Dieu
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 22
Localisation :

MessageSujet: Re: L'aventure de Jace   Mer 10 Juil - 12:33

Chapitre 2
Jace avait eu de la chance. Apparemment, elle avait pris du retard puisqu’elle était à l’entrée lorsqu’il la vit. Il attendit un peu qu’elle s’écarte de l’entrée du village pour atterrir et lui adresser la parole. Pourtant, c’est elle qui lui parla en premier avec un air exprimant la surprise.

- Vous!

Elle regarda ses ailes et ses cornes ainsi que ses yeux. Elle avait toujours ce manteau à capuchon qu’elle utilisait pour se soustraire aux regards. Jace pensa vite et mis à exécution un plan extrêmement risqué qui serait la preuve indéniable que cette jeune femme était ce qu’il croyait.

- Je vous ramène chez votre père illico! Allez, venez!»
- Non.» répondit-elle.

Il y avait un soupçon de colère dans sa voix. Exactement ce qu’il fallait.

- Voyons, vous n’avez nulle part où aller!
- C’est faux!» dit-elle. «N’importe où est en meilleur endroit que chez mon père!»
- C’est chez vous aussi.» répondit Jace d’un air narquois, désirant la provoquer. «Mais maintenant, je dois vous ramener allez!» continua-t-il en la prenant par l’épaule.
- Non!» dit-elle en disparaissant. Elle réapparut quelques mètres plus loin.

Ça n’allait pas bien. Il devait trouver une façon de l’atteindre au cœur et vite. Il courra vers elle en criant :

- Quel gâchis, ce tour aurait pu faire pas mal d’argent.
- Je m’en fous!» répondit-elle avec une plus grande trace de colère.

Il s’arrêta croyant avoir trouvé ce qui la ferait réagir.

- Dommage que votre mère n’est pas là pour voir ça! Quelle mère irresponsable!
- Ne parlez pas de ma mère sur ce ton!» cria-t-elle.

C’est alors que ses yeux argent s’enflammèrent. Le spectacle suivant fut une première pour Jace. Voir un, dans ce cas une, Eumie entrer en rage guerrière. Jace avait la confirmation de ce qu’il pensait. Seul problème, il n’allait peut-être pas pouvoir profiter longtemps de sa trouvaille. La jeune femme, maintenant avec ses ailes et ses cornes s’apprêtait à lui sauter dessus. Jace n’avait qu’une solution même si cela lui déplaisait. Il prit son épée, l’orienta du côté massue et l’abatis sur son adversaire lorsqu’elle se téléporta, derrière lui apparemment puisqu’il reçut un coup puissant dans son dos. Le coup n’était pas physique. Cette fille avait usé de magie pour le propulser assez loin. Il fit une roulade en atterrissant et fit face à son adversaire. Il se préparait au pire. Elle avait les mains ouvertes. Jace senti que l’espace autour de lui commençait à être aspiré. S’il ne faisait rien, il imploserait bientôt. Il laissa tomber son épée et concentras tout son énergie pour créer une bulle d’espace autour de lui. Cet effort fut extrêmement difficile, mais lui sauva la vie. Une seconde plus tard, tout dans un certain rayon autour de lui implosa, laissant un petit cratère là où il se trouvait. Il connaissait ce sortilège mais même en rage guerrière, il n’avait pas été capable de l’exécuter à une telle amplitude. Il vit la jeune femme tomber de fatigue, ce qui était compréhensible. Il accouru et la rattrapa avant qu’elle ne tombe sur le sol. Le mouvement de sa chute enleva le capuchon de sa tête, mettant au jour sa chevelure bicolore ainsi qu’un mot brodé à l’intérieur de la capuche, un nom : Sarah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facreeperforum.jtkc.org
Mrjeje
Dieu
Dieu
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 22
Localisation :

MessageSujet: Re: L'aventure de Jace   Jeu 11 Juil - 12:35

Chapitre 3

Lorsque Sarah se réveilla, ce fut non chez son père, non sur le terrain où elle s’était évanouie, mais dans une magnifique chambre. L’étranger qui était venu la voir était à ses côtés.

- S’il y a une chose que je déteste, c’est bien attendre que mes camarades se réveillent. Je préfère lorsque c’est moi qui perds connaissance, c’est moins long.» dit-il. «Peu importe, tu es éveillée et c’est ça qui est important».
- Où… sommes-nous?» demanda-t-elle encore somnolente.
- Chez moi» répondit Jace.
- C’est où ça exactement?» demanda-t-elle encore une fois.
- Mais vois tu ne reconnais pas l’endroit?» demanda Jace à son tour. Elle fit signe que non. Jace dit alors en tirant le rideau qui couvrait l’unique fenêtre de la chambre «Bienvenue à Tréaure Sarah! Nous sommes à plusieurs lieues de chez toi maintenant!»

Sarah avait un millier de questions à poser. À la place, elle profita de la vue qui s’offrait à elle. Elle avait entendu parler de Tréaure mais c’était encore mieux en vrai. Des maisons luxueuses, des chemins faits en roche bien taillée, parfaitement taillée. Le port accueillant les bâtiments les plus gros et les plus beaux qu’elle n’ait jamais vu. Elle distingua même les vêtements luxueux des gens. Jace pris la parole :

- C’est bien non? Ici on a la plus belle vue de la ville qu’on peut avoir. C’est ce que ma mère disait.»

Jace eu un petit moment de faiblesse. Sarah le remarqua, mais elle avait beaucoup d’autres choses à mettre au clair avec lui.

- Pourquoi ne pas m’avoir rapportée chez mon père comme vous aviez dit?» demanda-t-elle.
- Oulala, je crois que c’est le temps que je parle. Je vais répondre à toutes tes questions dans le récit que je vais te faire. C’est assez long. Tu es prête?»

Sarah hocha la tête, en signe qu’elle était prête. Jace approcha un tabouret, s’assit dessus et pris une bonne inspiration.

- Commençons par le début. Le tout début. Il y a de cela environ deux cent ans vivait un peuple guerrier, aimant la bataille mais pas barbare pour autant. C’était les Eumis. Les caractéristiques principales d’un Eumis sont des muscles puissants, une certaine ressemblance aux êtres humains mais surtout deux ailes de plumes blanches et des cornes bourgognes, ainsi qu’un signe distinctif, pour moi mes yeux. Ils avaient pour Dieu un mortel ayant atteint l’état divin par un pouvoir encore plus ancien que les Dieux eux-mêmes, Saint-Hubrus. Ces êtres étaient toujours victorieux. Une guerre qu’ils avaient gagnée, la guerre d’Édeum, avait mis une centaine d’Eumis face à dix mille humains. Les Eumis furent victorieux. Trouvant que ce peuple défaisait l’équilibre des choses, tous les Dieux, après avoir jeté Saint-Hubrus dans une sorte de cage, anéantirent le peuple Eumis. Je peux dire que la bataille avait presque été gagnée, preuve de la puissance militaire de ce peuple, mais les Dieux étant des êtres rusés et sournois, l’un d’entre eux tua l’archimage. Bref, le peuple fut anéanti mais ce que les Dieux ne savaient pas, c’est qu’un Eumis peut naître de l’union de deux humains ayant un point qui les différencie grandement. C’est ce qui m’est arrivé. Je l’ai découvert en entrant en rage guerrière. C’est une caractéristique unique aux Eumis. Lorsqu’on sent qu’il est nécessaire de combattre, on perd légèrement le contrôle sur nos mouvements et on devient presqu’invincible pour un certain temps et décuple nos facultés. C’est cela et une guérison extrêmement rapide qui nous rends redoutables au combat. Les circonstances étant peu pertinentes, je vais passer par-dessus.

Jace pris une pause. Sarah écoutait, mais n’était pas vraiment encore surprise.

- Maintenant je me présente. Moi c’est Jace-Emminor, mais je préfère qu’on m’appelle Jace.» Il se retourna et pris Jopih dans ses bras. «Ça c’est Jopih! C’est mon félix. Les félix sont des animaux vivant dans les hautes montagnes. Assez peu communs, c’étaient les partenaires préférés des Eumis. Celui-ci me suit tout le temps, même dans les airs. Il sert parfois de hôte à Saint-Hubrus lorsque celui-ci viens me parler.»
Jopih vint se plaquer contre Sarah, qui se mit à le caresser. Jopih ronronna et Jace sourit.

- Maintenant à propos de toi. Après une aventure assez spéciale, j’embarquai dans une autre, beaucoup plus importante. Repartir le peuple Eumis. Après avoir longuement cherché, je tombai sur une affiche dans un royaume vantant tes exploits. Les Eumis et seulement les Eumis ont la possibilité de contrôler la magie de l’espace. J’ai entendu dire que les mages humains peuvent faire plusieurs choses, mais si un essayait de s’attaquer à la magie de l’espace, son corps cesserait d’exister dans ce dernier. La téléportation et la lévitation étant des talents reliés à cette magie, j’eu des soupçons. Je me dirigeai alors vers ton village et, après t’avoir vu dans les rues et rencontré ton père, je t’ai cherché, me disant que tu serais partie du village. J’avais mon opinion, mais il me fallait une preuve que tu étais Eumie. Je t’ai donc provoquée de façon à ce que tu ais besoin de combattre, dans ce cas pour ne pas retourner chez ton père. J’ai vite réalisée que tu étais une mage née. J’ai bien failli ne pas m’en sortir. Après ça, tu t’es évanouie. Après l’effort que tu avais donné, c’était normal. Je t’ai pris et je t’ai emmenée ici. Tu as dormi toute la nuit et te voici! D’autres questions?
Jace avait répondu à assez de questions pour que Sarah sache ce qui se passe. Pourtant, elle voulait en savoir plus sur ce Jace. Juste avant de poser ces questions, elle se rendit compte que quelque chose clochait. En fait deux choses.

- Comment sais-tu mon nom? Et comment sommes-nous arrivé ici en une nuit?
- Ah! Je vais répondre dans l’ordre. Premièrement, ton nom est écrit sur le capuchon de ton manteau. Deuxièmement…
Jace fit apparaître ses ailes.
- À quoi tu crois qu’elles servent? À faire joli?

Après un moment, Sarah se leva.

- Il y a des vêtements propres au pied de ton lit, à la mode Tréaure. À ce qu’il paraît c’est confortable. Tu nous rejoindras au déjeuner au rez-de-chaussée.

Jace se tourna et ouvrit la porte avant de s’arrêter.

- Je trouve que tu prends ça très bien. Trop bien.» dit-il. «Tu ne réalises peut-être pas l’importance de ce que je t’ai dit.
- Oui, j’ai compris. Je ne suis pas humaine. J’ai toujours su que j’étais différente.» répondit-elle.
- Bien. Sache que, si tu peux maintenant voler, être presque invincible et un tas de choses, tu as aussi un énorme devoir envers ta race : celui de la reconstituer.

Silence.

- Je te reverrais en bas.» dit Jace avant de sortir de la chambre et de refermer la porte.

Quel étrange personnage. Sarah voulait définitivement en savoir plus sur lui, et sur elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facreeperforum.jtkc.org
Mrjeje
Dieu
Dieu
avatar

Messages : 177
Date d'inscription : 06/08/2012
Age : 22
Localisation :

MessageSujet: Re: L'aventure de Jace   Jeu 25 Juil - 20:34

Chapitre 4

Jace avait raison, les vêtements étaient très confortables, et très jolis. Le déjeuner qu’elle prit en sa compagnie ainsi que celle de son cousin fut le meilleur déjeuner de son existence. Elle ne voulait pas trop faire semblant de prendre plaisir à ce mode de vie mais c’était peine perdue, si bien que le cousin de Jace lui dit même :
- Si tu es avec Jace, tu ne devrais pas t’habituer à ce mode de vie!» dit-il à l’intention de Sarah, puis il se tourna vers son cousin et lui dit «Non mais sérieux, je comprends que tu ne manges pas grand-chose et que tu ne portes plus ces vêtements pour ne pas t’habituer, mais tu pourrais au moins entrer par la porte lorsque tu viens! J’ai cru que tu étais un voleur!»
- Tu me connais pourtant» répondit Jace.
- Le Jace que je connais moi est un matheux qui as sa chambre remplies de babioles. Pas un guerrier qui entre par la fenêtre!» réplica-t-il.
Jace roula les yeux. KP s’adressa alors à Sarah.
- Ce truc à côté de moi est vraiment bizarre. Ce type a l’intelligence des plus grands philosophes mais parfois on dirait qu’il n’as pas de cervelle. Tu vois, il vivait ici, avait tout son futur dessiné devant lui dans une vie de luxe et a décidé d’aller se rouler dans la boue et le sang pour le plaisir. Ces Eumis sont les êtres les plus bizarroïdes que j’aie jamais rencontrés, et je te dis que j’en ai vu des bibittes!»
Sarah le regarda avec un air offusqué lorsque Jace chuchota à son cousin :
- Eu, juste pour que tu le sache, elle aussi est un truc.
- Oh.» répondit-il tout bas avant de s’exclamer «Mais c’est génial! Après vingt ans tu as enfin réussi! J’espère que le prochain viendra plus vite!»
Vingt ans? Pourtant, Jace avait l’air d’avoir moins que vingt ans… Sarah posa alors une question à Jace :
- Tu avais quel âge lorsque tu as commencé cette quête si ce n’est pas trop indiscret?» demanda-t-elle.
- À peu près vingt ans…
Il avait donc quarante ans! Il était plus vieux que son père! Pourtant, il avait l’ai aussi jeune qu’elle! Elle le dévisagea avec un air abasourdi. Il la remarqua.
- Ça le fait à tout le monde coup sur coup celle-là!» dit-il en riant. «Sarah, j’ai l’honneur de te dire qu’à ton âge, tu as encore des centaines d’années à vivre, et parmi elles seulement une infime partie à vieillir. La durée de vie maximale d’un Eumis est de mille ans.»
- Et que les relations de couple avancées, si tu vois ce que je veux dire, ne sont pas affectées par l’âge.» rajouta KP.
- Qu’essaies-tu d’insinuer?» dit Jace avec un air accusateur.
- Ah eu… non?» dit son cousin en le regardant son cousin bouger sa tête en signe de réprobation avant de rajouter «Bon…».
- C’est à peu près ça.» conclut Jace.
Sarah était bouleversée. Alors que le simple fait qu’elle soit Eumie ne la dérangeait pas, elle se rendait de plus en plus compte de ce que cela impliquait. Mille ans! Elle en avait du temps devant elle! Elle n’avait plus faim, mais bien soif de réponses à plusieurs questions. Lorsqu’il vu que Sarah avait fini de manger, Jace se leva et dit :
- Si vous me cherchez, je suis dans ma chambre» puis il regarda Sarah en disant« la porte en face de la tienne. Je te propose tout de même de te reposer ou de visiter la ville, en gros de profiter de ton temps ici car je peux te promettre que ça ne dureras pas. Dès que tu auras appris à voler, nous partirons.
Après ce qu’elle avait appris, elle se demanda si Jace trouvait qu’un an était peu de temps, parce qu’à ses yeux, c’est une éternité. Alors KP lui adressa la parole.
- Ne t’en fais pas. Lui aussi il a eu beaucoup de mal à l’accepter au début. Il a encore de la difficulté mais il joue les durs maintenant qu’il a quelqu’un à former. Il ne veut pas l’avouer, mais ce n’est pas que l’apparence qui perdure chez vous. Bien qu’il ait quarante ans, il a encore l’esprit d’un humain de seize ans. Dans le fond, il est encore le petit matheux que je connais. Si tu allais voir sa chambre, il serait sûrement entrain de bricoler quelque chose. C’est ce qu’il fait lorsqu’il est préoccupé.
Sarah l’écouta avec attention lorsqu’elle tomba sur une incohérence dans son récit.
- Tu l’as connu avant toi aussi?» dit-elle.
- Je suis né presque en même temps que lui.» répondit-il.
- Comment il se fait que tu ais l’air tout jeune comme lui?» demanda-t-elle.
KP pris un air sérieux pour la première fois depuis qu’elle l’avait vu, et elle ne réalisait pas à quel point c’était marginal. Il dit d’un ton assez monotone :
- Ce n’est pas important. Tout ce que tu as besoin de savoir c’est que je suis humain.»
Elle décida que c’était assez. De toute façon, il avait raison, ce n’est pas très important. Par exemple elle voulait savoir plusieurs choses de la part de Jace, mais elle voulait avant tout voir le monde autour d’elle. Elle sortit dehors et se promena quelques heures avant de rentrer.
***********
Jace était perplexe.
Au diable les explications, il fallait qu’il lui apprenne à voler le plus tôt possible. Il ne voulait pas rester planté là dans cette ville pour longtemps. Dans moins d’un mois, ils devraient partir. Seulement, Jace n’avait jamais suivi des « leçons » à proprement parler. Le geste était devenu naturel pour lui, comme un sentiment. Enseigner à voler était aussi dur pour lui que d’enseigner l’amour ou la joie. Il pensait à ce problème en finalisant l’oiseau mécanique qu’il avait commencé la veille. Il posa la pièce finale et admira son travail. Les ailes étaient faites de véritables plumes. Il tourna la clef et le lança vers le coin le plus éloigné de sa chambre, la porte. Il volait. Cette réussite lui fit esquisser un sourire. Alors que l’oiseau allait se cogner contre la porte, cette dernière s’ouvrit. L’oiseau atterris dans les cheveux de Sarah. Cette dernière paniqua et le lança sur un mur avant de se rendre compte que ce n’était pas un animal mais un objet. Elle aperçut alors l’ensemble de la chambre de Jace. KP avait raison, c’était un véritable fouillis, mais un incroyable fouillis. Plein de machines et d’objet divers. Elle vit Jace en train de ramasser les pièces de la machine qu’elle avait brisée. Elle s’exclama :
- Oh, désolé! C’était important?»
- Pas de problème» répondit Jace. «Je n’avais justement plus d’idée d’une autre chose à faire alors ça me vas.»
Voyant que Sarah ne bougeait pas, il parla en premier :
- Tu as quelque chose à me demander?»
Sarah s’assit sur le lit en soupirant.
- Trop de choses.»
Jace esquissa un sourire.
- Tu te rends finalement compte de ce que c’est d’être différent à ce point.» Il s’assit à côté d’elle. «C’est comme si tu mourrais et que ton esprit renaissait à l’intérieur d’un autre être, sans la douleur, sans les repères physiques. Par exemple, on trouve aussi se faisant des explications à des phénomènes déjà présents par exemple moi mes yeux et toi tes cheveux» dit-il en caressant brièvement ces derniers. «Tu sais Sarah. Ces cheveux témoignent chez les Eumis d’une grande capacité mentale. C’est un don que j’aurais personnellement aimé posséder.
Il y eu un silence, brisé par Sarah :
- Jace,» dit-elle, toute bizarre qu’elle n’ait pas prononcé son nom plus tôt, «Quelle est ton histoire? Que s’est-il passé pour que tu quittes cette ville.» Elle prit une pose. «Je suis allé visiter la ville tantôt et c’est l’environnement parafait.»
Jace tourna son regard vers le sol. Il pensa tout lui expliquer pendant un moment mais se retenu. Pas d’explications pour l’instant, il était plus important de quitter cet endroit. Il eut alors une idée. Il posa son regard sur elle et lui demanda :
- Pourquoi tu ne me parle pas de toi en premier? J’aimerais connaître ton passé, ton histoire.
Il était sincère. Sarah le regarda un moment, l’air de dire vraiment? Jace répondit de la même façon par l’affirmative. Sarah commença son récit :
- Bien, ce n’est pas très compliqué. C’est peut-être spécial, mais pas très tordu. Mes deux parents étaient des gens plutôt pauvres de la campagne. Ma mère était une féroce ouvrière, mais un peu panier percé. Au contraire, mon père était plutôt mou, mais assez avare. C’était assez étrange parce que ma famille était la seule où l’homme travaillait à la maison et la femme dans les champs. Bien sûr, lorsque j’atteignis l’âge de prendre soin de la maison durant la journée, mon père allait aider ma mère, mais j’avance un peu trop rapidement dans le temps là. Bon, ma naissance. Je vins au monde à une période assez dure de l’année. Bien que mes parents aient une bonne gestion de l’argent, il n’en restait jamais beaucoup après le passage du collecteur d’impôts. Juste de quoi combler les besoins que nos cultures ne pouvaient remplir. Malgré tout, mes parents n’avaient jamais vu quoi que ce soit du côté négatif des choses. Lorsque je suis née au monde, mes parents prirent mes caractéristiques différentes comme une bénédiction et non une malédiction comme la plupart des gens qui nous connaissaient disaient. Pourtant, un jour, lors d’un bête accident, alors que j’étais encore jeune, ma mère perdit la vie, une fourche plantée dans le corps. Après cet incident, mon père devint fou. C’est un bon homme à la base mais la plaie qu’avait causé la mort de ma mère dans son cœur était inguérissable et empoisonnait son âme. Il devint ainsi pour dire un homme mort. Il ne s’occupait plus du champ. Croyant pouvoir remplacer ma mère, j’en pris soin comme elle me l’avait enseigné. Si je me découvrais une force nettement supérieure à la sienne, j’étais loin d’avoir son endurance. En peu de temps, je ne pouvais pas rattraper les mauvaises herbes qui finirent par envahir tout le champ. Je me découvris mes pouvoirs ce jour où elles prirent le dessus. J’étais si désespérée que je pensais m’enfuir pour ne pas avoir à subir le traitement que me réservait sûrement mon père. Alors une lumière bleue éclaira la paume de ma main droite et j’étais rendu sur le pas de la porte, de l’autre côté de la maison. Ce talent que j’avais, puisque je ne le contrôlais presque pas, fut rapidement découvert par mon père. Alors que nous emménagions dans le petit village où tu m’as trouvé, il eut la pire des idées : faire de mes talents une attraction pour gagner de l’argent. Ce jour-là, mon père devint mon geôlier. J’étais devenue orpheline. Je n’avais pas le droit de sortir au cas où un client se présentait. Cela signifiait donc pas de relation avec quiconque dans le village et donc pas de mariage. Un jour j’essayai de m’enfuir une fois pour toutes, et c’était hier. Tu connais la suite.
Jace avait écouté tout son récit et était plus ou moins passionné par celui-ci. Il avait toujours imaginé la vie en tant que fermier.
- Me croirais-tu si je te disais que ma famille est à la base une famille de fermiers?» dit-il.
- Comment êtes-vous arrivés ici?» demanda-t-elle étonnée. «Tu étais un fermier toi aussi?»
- Oh non!» répondit-il. «Moi je suis né ici. Sinon disons que mes parents ont découvert une des plus grandes mines d’or que ce monde ait sous leur terrain.» puis il marqua une pause avant de rajouter tout bas : «La mauvaise mine…».
- Qu’est-il arrivé?» demanda Sarah à qui rien n’échappait.
- On se rendit compte que l’or était produit en quantité par une sorte de monstre qui, en digérant les roches, les transformait en or. Malheureusement ce n’est pas la seule chose qu’il digéra. Mes parents firent partie de son menu.» dit-il avait un air légèrement déprimé. Puis, il rajouta la tête haute le sourire aux lèvres : «Il finit de manger lorsque je le découpa de l’intérieur! J’étais la dernière chose qu’elle a ingéré la sale bête!»
Il reprit un air normal et dit d’un ton très calme :
- Je crois que tu devrais aller te coucher maintenant. Nous avons beaucoup à faire demain! Prépare-toi à ta première leçon de vol!
Sarah se leva et quitta la chambre de Jace, se dirigeant vers sa chambre. Leçon de vol. Elle ne se le cachera pas, elle avait quand même hâte au lendemain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://facreeperforum.jtkc.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'aventure de Jace   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'aventure de Jace
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Vente] Tarmo, Baneslayer & Jace mind sculptor x2 + fetch lands
» Jace vs Chandra Edition Japonaise Manga
» La fabuleuse aventure du mage Bwork Grip Souh
» cartes 90% T2 actuelle (UW Controle) + autres 4x jace 2.0 mise à jour cartes dispos 13.12.2010
» La suite des aventure de LeLapin - LeLapin à l'Elysée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Communauté :: Roleplay-
Sauter vers: